« Les maisons du monde » – du 16 nov. au 2 dec. 2011


Ce n’est ni une exposition sur l’architecture, ni sur l’ethnologie, pas plus une histoire ou une géographie de l’habitat, mais un peu tout cela à la fois. L’exposition « Les Maisons du monde » nous propose de comprendre ce que l’on appelle l’architecture vernaculaire, mot savant qui désigne tout simplement les constructions locales lorsque ce sont les habitants qui se retroussent les manches et s’y mettent. Certains parlent d’auto-construction, de maisons sans architectes.

Cet habitat, pour traditionnel qu’il soit, n’est pas « primitif » mais, toujours contemporain, il est sans cesse actualisé car les conditions qui l’ont vu naître se modifient et l’homme ne cesse jamais de s’adapter. Les bidonvilles et l’art de la récup en sont une illustration immédiate.

Exposition prêtée par la Bibliothèque Départementale des Yvelines.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :