Surface – Olivier NOREK

30 mars 2020

livre-surface-olivier-norekAprès avoir reçu une balle en plein visage lors d’une intervention, le capitaine de police Noémie Chastain, défigurée, part exercer son métier en Aveyron pour se reconstruire physiquement et moralement, et surtout parce que sa hiérarchie désire l’éloigner de Paris et du prestigieux 36.

Or, de façon inattendue, le petit commissariat tranquille de Decazeville va voir ressurgir un « cold case » autour d’un village englouti.

Ce roman policier est une vraie réussite, pas de temps mort, le rythme est soutenu, haletant, les personnages sont fouillés, avec notamment un beau portrait de cette femme marquée dans sa chair et son cœur.
Olivier Norek a été policier lui-même, sa maîtrise du déroulé d’une enquête est magistrale!


City of windows – Robert POBI

30 mars 2020

City of windows - Robert POBILucas Page a été agent du FBI jusqu’à ce qu’une intervention le laisse amputé d’un œil, d’un bras et d’une jambe, et depuis, c’est équipé de prothèses qu’il enseigne l’astrophysique à l’université.

Ses capacités intellectuelles hors- normes, il est probablement autiste Asperger, vont l’amener à reprendre du service.
En effet, il a la capacité de transformer toute scène qu’il analyse en équations et rapports mathématiques, ce qui sera précieux au FBI dans sa traque d’un sniper qui terrorise New York en tirant sur des policiers depuis les toits des gratte-ciel.
Cette course contre la montre va se jouer dans une tempête de neige d’une exceptionnelle intensité.

Ce thriller très réussi est aussi un plaidoyer contre les suprémacistes blancs et la NRA, puissant lobby des armes à feu aux États-Unis.


Ce que je suis – Olivier DORCHAMPS

21 janvier 2020

livre-ce-que-je-suis-Dorchamps

Marwan, professeur d’histoire-géo en banlieue parisienne, est issu d’une famille d’origine marocaine qu’il connait assez peu .
Aussi, lorsque son père, garagiste à Clichy,  décède brutalement, il est très surpris d’apprendre que celui-ci désire reposer à Casablanca, et qu’il l’a désigné, lui Marwan le fils ainé, pour accompagner son cercueil en avion, tandis que le reste de la famille suivra en voiture.
Il va ainsi aller à la découverte du pays de ses ancêtres, et surtout de l’histoire de ses grands-parents et parents, et des lourds secrets qui ont orienté leur destin.
Il va vivre une sorte de voyage initiatique qui va lui ouvrir les yeux.

Un premier roman très touchant sur la question de l’identité des enfants d’origine étrangère, nés et élevés en France, et finalement très étrangers à la culture d’origine de leurs parents.


Les guerres intérieures – Valérie TONG CUONG

21 janvier 2020

livre-les-guerres-interieures-V-Tong-Cuong

Pax est un comédien sans grand succès, aussi lorsque son agent l’appelle pour lui proposer un rendez-vous avec un grand réalisateur, il voit là l’espoir de voir sa carrière décoller.
Pressé d’aller rencontrer ce cinéaste, il se persuade que les bruits de lutte qu’il entend dans l’appartement au-dessus du sien  sont sans importance, sans doute des meubles que l’on déplace…
Mais lorsque plus tard il apprend que son jeune voisin a été sauvagement agressé, il culpabilise.
Comment vivre avec le remord?
Si il avait été moins lâche, aurait-il pu sauver Alexis?

Un an plus tard, la rencontre avec la mère d’Alexis réactive son sentiment de culpabilité. Comment admettre sa propre lâcheté et ses conséquences?


Tout le bleu du ciel – Melissa Da Costa

9 octobre 2019

livre-tout-le-bleu-du-ciel-da-costaÉmile a 26 ans et il vient d’apprendre qu’il est atteint d’un Alzheimer précoce avec une espérance de vie d’environ 2 ans. Il refuse alors de médicaliser sa fin de vie et publie une petite annonce pour trouver un compagnon pour l’accompagner pour un périple en camping-car.
C’est Johanne, une jeune femme silencieuse, sans doute blessée par la vie, qui répond.
Ce voyage qu’ils entreprennent va être très riche en émotions, en découverte de somptueux paysages, en rencontres fortes, et dans le territoire de cette inconnue qu’est la maladie d’Alzheimer.
Ce premier roman est bouleversant.


Ceux qui partent – Jeanne BENAMEUR

9 octobre 2019

livre-ceux-qui-partent-benameurJeanne Benameur nous raconte les destins croisés d’une poignée de migrants à Ellis Island en 1910 au moment de leur arrivée et de leur première nuit passée sur l’île.
Un jour, une nuit…Le temps pour ceux qui ont tout quitté de passer les contrôles avec le risque d’être rejetés…Ils vivent un moment charnière, pleins d’angoisse. « Chacun se blottit dans sa langue maternelle comme dans le premier vêtement du monde. »
Une écriture lumineuse, très poétique, sensuelle parfois, pleine d’émotion pour donner vie à Esther l’arménienne qui a vu tous les siens massacrés, à Emilia et son père Donato qui fuient la douleur d’un deuil en Italie, à Gabor le gitan, à Andrew descendant de migrants islandais…
Un roman aux résonnances très actuelles.


Des idées pour l’été : la sélection du Rendez-vous autour du Roman de mai 2019

23 mai 2019

Cet été, piochez des idées dans la sélection des coups de coeur des lecteurs et des bibliothécaires, échangés lors de la 6ème édition du « Rendez-vous autour du roman ».

pdfRDV-roman-LISTE-LIVRES-mai-2019-biblio-les-loges-en-josas