Tout le bleu du ciel – Melissa Da Costa

9 octobre 2019

livre-tout-le-bleu-du-ciel-da-costaÉmile a 26 ans et il vient d’apprendre qu’il est atteint d’un Alzheimer précoce avec une espérance de vie d’environ 2 ans. Il refuse alors de médicaliser sa fin de vie et publie une petite annonce pour trouver un compagnon pour l’accompagner pour un périple en camping-car.
C’est Johanne, une jeune femme silencieuse, sans doute blessée par la vie, qui répond.
Ce voyage qu’ils entreprennent va être très riche en émotions, en découverte de somptueux paysages, en rencontres fortes, et dans le territoire de cette inconnue qu’est la maladie d’Alzheimer.
Ce premier roman est bouleversant.

Publicités

Ceux qui partent – Jeanne BENAMEUR

9 octobre 2019

livre-ceux-qui-partent-benameurJeanne Benameur nous raconte les destins croisés d’une poignée de migrants à Ellis Island en 1910 au moment de leur arrivée et de leur première nuit passée sur l’île.
Un jour, une nuit…Le temps pour ceux qui ont tout quitté de passer les contrôles avec le risque d’être rejetés…Ils vivent un moment charnière, pleins d’angoisse. « Chacun se blottit dans sa langue maternelle comme dans le premier vêtement du monde. »
Une écriture lumineuse, très poétique, sensuelle parfois, pleine d’émotion pour donner vie à Esther l’arménienne qui a vu tous les siens massacrés, à Emilia et son père Donato qui fuient la douleur d’un deuil en Italie, à Gabor le gitan, à Andrew descendant de migrants islandais…
Un roman aux résonnances très actuelles.


Des idées pour l’été : la sélection du Rendez-vous autour du Roman de mai 2019

23 mai 2019

Cet été, piochez des idées dans la sélection des coups de coeur des lecteurs et des bibliothécaires, échangés lors de la 6ème édition du « Rendez-vous autour du roman ».

pdfRDV-roman-LISTE-LIVRES-mai-2019-biblio-les-loges-en-josas


Les gratitudes – Delphine de VIGAN

10 avril 2019

livre-Les-gratitudes-de-viganC’est un sujet grave que Delphine de Vigan aborde dans ce roman à travers l’histoire de Michka, vieille dame qui ne peut plus rester seule chez elle, qui peu à peu perd la mémoire des mots, et doit être placée en EHPAD.

On suit Michka au travers des voix de Marie, une jeune voisine dont elle s’est beaucoup occupée, et de Jérôme, l’orthophoniste qui la suit avec beaucoup de tendresse et de bienveillance.

Tous les deux vont l’accompagner dans ce dernier voyage en écoutant tous ses mots, même ceux qu’elle crée, qu’elle déforme, qu’elle poétise…

Ce roman est aussi un rappel à la gratitude, à la nécessité, au besoin vital de savoir dire merci.

Un roman bouleversant sur la fin de vie.


Ma dévotion – Julia KERNINON

10 avril 2019

livre-ma-devotion-kerninonHelen, 72 ans, croise par hasard Franck dans une rue de Londres.

Deux décennies se sont écoulées depuis le tragique événement qui les a séparés.

Alors Helen va profiter de cette rencontre due au hasard pour se lancer dans un long monologue et dire à Franck les sentiments qu’elle lui porte depuis qu’ils se sont rencontrés à l’âge de 12 ans.

Elle revient sur leur vie : Elle, critique littéraire entièrement dévouée au grand peintre qu’il fut, et lui, artiste égocentrique, solaire et talentueux.

Elle raconte le drôle de couple amis/amants qu’ils formèrent, totalement déséquilibré, puisque toujours elle oublia sa propre vie pour cet homme sans reconnaissance.

Un très joli roman doux/amer.


Le malheur du bas – Inès BAYARD

13 février 2019

livre-le-malheur-du-bas-I-bayard

Marie est mariée à Laurent avec qui elle forme un couple de trentenaires heureux. Bonne situation professionnelle, désir d’enfant….Jusqu’au jour où tout bascule.

Sauvagement violée par son patron, enceinte sans savoir qui est le père de son enfant, Marie sombre. Elle fait le choix (est-ce vraiment un choix ?) du silence, et elle s’enfonce peu à peu jusqu’à la folie.

Ce roman difficile, parfois insoutenable, dont on connaît l’issue dès le premier chapitre, est un véritable coup de poing.

Il est bouleversant autant que nécessaire.


Les heures silencieuses – Gaëlle JOSSE

13 février 2019

livre-les-heures-silencieuses-g-josse

Ce roman est le magnifique portrait d’une femme, Magdalena, bourgeoise éduquée du XIIème siècle néerlandais.

Par le biais de son journal intime, nous découvrons son quotidien, ses pensées, ses regrets et ses renoncements. Elle nous livre aussi son amertume, celle de ne pas avoir pu assurer la succession de son père à la tête de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, rôle impensable pour une femme de cette époque-là.

Les phrases de Gaëlle Josse touchent à l’universel, tant les questionnements et la fragilité de Magda font écho aux nôtres.

Un très joli roman empreint d’une douce mélancolie.