Ce que j’appelle oubli – Laurent Mauvignier


ce que j appelle oubli MauvignierPour avoir volé une canette de bière dans un supermarché, un jeune SDF va être roué de coups, jusqu’à la mort, par des vigiles. C’est par ce récit de 55 pages que le narrateur s’adresse au frère de la victime, dans une seule et longue phrase, étouffante, comme le destin de cet homme battu à mort, trop oublié de son vivant. Un texte fort et violent qui ne laisse pas indifférent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :