Certaines n’avaient jamais vu la mer – Julie OTSUKA

livreAu début du 20ème siècle, des femmes japonaises embarquaient pour rejoindre  à San Francisco des futurs maris dont elles ne connaissaient souvent que quelques photos et quelques lettres.

Elles espéraient toutes trouver une vie meilleure et déchanteront presque toutes : nuit de noce souvent brutale, travail exténuant, humiliation de la part des blancs…Puis viendra la seconde guerre mondiale…

Prix Femina étranger

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :