La première chose qu’on regarde – Grégoire DELACOURT

liveUn soir, on frappe à la porte d’Arthur Dreyfuss, jeune et beau garagiste de 20 ans, obsédé par les poitrines généreuses.
Il est en marcel et caleçon Schtroumpfs, il ouvre : C’est Scarlett Johansson !
Il est naïf, elle est magnifique.
Mais la beauté ne déforme-t-elle pas la réalité des êtres ?
Ne faut-il pas voir au-delà des apparences ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :