Le pavillon des combattantes – Emma DONOGHUE

Dublin, 1918. Julia est infirmière au sein d’une petite unité de maternité qui accueille les futures mamans souffrant de la grippe espagnole, et donc soumises à l’isolement.

Julia se démène pour assister ses patientes dans des conditions très rudimentaires en plein cœur de cette pandémie, assistée d’une jeune orpheline exploitée par un couvent voisin.

Le manque de moyens est cruel, et en ce début de 20ème siècle en Irlande, les conditions de vie sont terribles, entre misère, soumission des femmes à l’Eglise et à leur mari, ou blessures physiques ou psychologiques des soldats revenus traumatisés du front, à l’image du frère de Julia…
Un très beau roman.

Laissez votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :